Des Diohinois en Bretagne

A Surzur en Bretagne, le nez de la France

 

03/04/2013

Nos amis sénégalais sont arrivés dans le Morbihan.

Adrien, Gabriel et Rose viennent de passer leur première journée dans l'école.

L'école Saint-André va vivre pendant dix jours au rythme du Sénégal. En effet, grâce à l'association Teranga (Le Télégramme du 1er avril), deux élèves de l'école Saint-Esprit-de-Diohine jumelée avec Saint-André, Rose et Gabriel, accompagnés de leur directeur Adrien, étaient présents à l'école mercredi en fin de journée.

 

Groupe 2Adrien, Rose, Gabriel et Mr Diouf, directeur de l'enseignement catholique du Sénégal, entourés d'une partie des familles hôtes et de Bernard Guillo, vice-président de Teranga, à l'occasion de la cérémonie d'accueil ce mercredi soir à l'école.



Un rêve se réalise

Frédéric Souchet, directeur de Saint-André, a présenté les élèves sénégalais et leur instituteur et décliné le programme des dix jours. Bernard Guillo, au nom de l'association Teranga, a rappelé qu'une graine de baobab avait été plantée il y a 25 ans au Sénégal afin que le rêve de faire venir des Sénégalais à Surzur se réalise. Puis, Adrien a pris la parole pour remercier l'école Saint-André pour son aide financière annuelle. Le père Le Pivin a, quant à lui, fait allusion au diaporama présenté sur les écoles du Sénégal. Rose est hébergée chez Manon Le Douarin, élève de CM1 bilingue, et Gabriel chez Augustin Dagorne élève de CM1. Le directeur est hébergé chez Gilles et Thérèse André. Le directeur diocésain de l'enseignement catholique de Dakar, Estanislasse Diouf, a été reçu par Bernard Guillo et son épouse Brigitte. Les enfants vont participer à de nombreuses activités dont la voile et le directeur Adrien, quant à lui, fera quelques visites pour découvrir les activités liées à la vie des surzurois.

P4120019

Ecole Saint-André. Le Sénégal en visite en avril 2013

Durant dix jours du 2 avril au 12 avril 2013, Adrien Ndour directeur de l'école de Diohine (Sénégal), jumelée avec l'école Saint-André, accompagné de deux élèves, Rose et Gabriel, ont séjourné à Surzur dans des familles d'accueil. Cet échange a eu lieu grâce au concours de l'association Teranga. Au cours de ce séjour, les échanges avec les enseignants et parents d'élèves ont été très nombreux et riches tant sur le plan pédagogique, le fonctionnement de l'école, que sur la vie culturelle des deux pays. « Quelques sorties touristiques ainsi que la découverte de quelques secteurs d'activités sur la commune ont marqué le séjour d'Adrien Ndour ainsi que celui de Rose et Gabriel », souligne Frédéric Souchet, directeur de l'école Saint-André. Ce séjour aura permis aux enfants sénégalais et français de passer de bons moments ensemble et aux adultes d'aborder les différentes façons d'enrichir ces échanges entre les deux écoles distantes de plus de 4.000 km. Comme l'avait souligné Bernard Guillo, l'un des piliers de l'association Teranga, deux enfants de Surzur devraient faire le chemin inverse l'an prochain.

Fermer

Adrien Ndour, directeur de l'école de Diohine (Sénégal), a visité la cidrerie Nicol lors de son séjour à Surzur.

Échanges. Une délégation sénégalaise dans la commune.
Adrien Ndour, directeur de l'école de Diohine (Sénégal), a visité la cidrerie Nicol lors de son séjour à Surzur.

Pour visionner le diaporama de l'arrivée de la délégation à Arradon ce mardi

>>  Cliquez ICI   

C'est où SURZUR ?

Écrire commentaire

Commentaires : 0